Collectif Jazz Bretagne
Accueil - Le Collectif - 100 ans du Jazz en Bretagne - Revue de presse - Liens - Contact

Le Télégramme 21 mai 2016

Antiloops. Le plein de groove !

Propos recueillis par Gilles Carrière

JPEG - 124.7 ko

Antiloops : un groupe qui jazze et qui groove autour de sa patronne, Ludivine Issambourg. La formation sera, le 3 juin, au Novomax à l’invitation du CJB de Fernand Tanguy et de Polarité[S].
Propos recueillis par Gilles Carrière Antiloops sera la tête d’affiche de la « Nuit Jazz & Groove » organisée conjointement par le Collectif Jazz Bretagne et Polarité[S] le 3 juin, au Novomax. Entretien avec Ludivine Issambourg, la flûtiste et fondatrice du groupe normand.

Antiloops est un projet que vous avez imaginé alors que vous perfectionniez à des techniques instrumentales mêlant jazz, musiques improvisées et électro-funk. Expliquez-nous.
Le groupe, en effet, est le fruit de plus de dix ans d’expériences musicales qui m’ont fait approcher mon instrument de différentes manières. Après avoir emmagasiné plusieurs pratiques et techniques à la flûte, j’ai voulu synthétiser tout ça avec ma personnalité, mon expérience et ma sensibilité...

Sur scène comme en studio, vous utilisez la technique peu connue de la « flûte-box ». De quoi s’agit-il précisément ?
C’est le fait d’adapter la technique de la beat-box sur la flûte. C’est le flûtiste américain Greg Patillo qui en a été le précurseur en 2007 avec sa vidéo « L’Inspecteur Gadget » qui a fait le buzz sur internet dans le monde entier.

L’album « Electroshock » (2015) exhibe en onze titres impeccablement tranchés l’esthétique d’Antiloops. Comment est né ce disque ?
Pendant que je faisais mes études jazz au Cefedem d’Ile-de-France, je ne pouvais pas trop faire de scène. J’en ai profité pour me poser tous les soirs en rentrant des cours et sortir de moi toute cette musique vécue au cours d’une décennie. J’ai mis, en fait, un an à tout écrire, maquetter la musique chez moi sur mon ordinateur. Puis je suis allée chercher les musiciens pour aller en studio : « Electroshock » était né...

Le CD est sorti il y a un an et demi environ. À quand le prochain ?
Nous sommes actuellement en enregistrement du second album dont la sortie est prévue pour l’automne prochain chez Musicast. Des concerts suivront ensuite...

À propos de scène, on vous a vu pétaradante, l’année dernière, sur la scène haut de gamme de Jazz à Langourla (22). Quel souvenir gardez-vous de cette étape en Bretagne ?
C’était super, le lieu était exceptionnel ! L’équipe qui s’occupe de ce festival était vraiment formidable. Le fait de jouer avant Hadouk (NDLR : le groupe de world jazz né en 1996) était, à titre personnel, très chouette sachant que j’écoutais cette formation lorsque j’étais plus jeune. J’ai énormément de respect et d’admiration pour Didier Malherbe. J’apprécie son approche de la flûte comme de la musique.

En fin de compte, Antiloops n’est-il pas taillé tout naturellement pour affronter le public ?
Sur scène, Antiloops exprime une musique hybride, mixée, fusionnée. Mais l’enregistrement compte aussi. Les deux, en fait, sont importants et complémentaires.

Pratique
Le 3 juin à 21 h. Première partie : Sax Machine. Renseignements au 02.98.53.14.55. Préventes au Novomax, sans prime de location : 9 €, 11 €, 14 €. En vente aussi sur www.fnac.com, www.carrefour.fr, www.francebillet.com.


Voir en ligne : © Le Télégramme

Jazz en Bretagne

Revue de presse

Antiloops. Le plein de groove !

Antiloops : un groupe qui jazze et qui groove autour de sa patronne, Ludivine Issambourg. La formation sera, le 3 juin, au Novomax à l’invitation du CJB de Fernand Tanguy et de Polarité[S]. Propos recueillis par Gilles Carrière Antiloops sera la (...)


Jazz. Une Cornouaille qui swingue !

La saison jazz tire déjà à sa fin en Cornouaille ! Sans conteste, le cru 2015-2016 est sorti des meilleurs fûts, tirant un nectar à la fois savoureux et roboratif. Au menu : une kyrielle de shows passionnés servis sur de la vaisselle en argent, les (...)


Philippe Briand. La mémoire jazzy de Cornouaille

« Dans l’ombre du Mont Frugy - jazz à bâtons rompus » : le jazzman quimpérois Philippe Briand y raconte son parcours de musicien. Et celle du swing en Cornouaille depuis les années 60. Un splendide pavé numérique de quelque 300 pages publié chez (...)


100 ans de jazz

Dirigée par le Quimpérois Fernand Tanguy, l’association Collectif Jazz Bretagne (CJB) compte préparer un événement pour le centenaire du jazz dans la région. Quelques idées commencent à germer. La période estivale constitue traditionnellement un temps (...)


Jazz en Cornouaille.

La Cornouaille s’affirme au fil des années comme une terre de jazz. En dépit de la crise, l’offre perdure à Quimper prioritairement mais aussi à Fouesnant, Pont-l’Abbé et Concarneau. Le jazz est souvent qualifié de niche. Il n’est pas rare, néanmoins, (...)


0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

RSS 2.0   Collectif Jazz Bretagne - 8 bis, rue de Ty Coat, 29510 Landrevarzec
| Se connecter | site réalisé avec SPIP