Collectif Jazz Bretagne
Accueil - Le Collectif - 100 ans du Jazz en Bretagne - Revue de presse - Liens - Contact

Le Télégramme 25 octobre 2011
Propos recueillis par Gilles Carrière

Julia Chesnin

Habillage jazz et soul

C’est probablement l’une des plus belles voix jazz, soul et gospel en Bretagne. La tonique Julia Chesnin se produira le 2 novembre à l’Athéna en format quatuor.

JPEG - 39.8 ko

Interview.

Comment est née votre passion pour les « musiques noires » en général ?
La légende raconte que je chantais déjà bébé, pour m’endormir et me réveiller. Pour ce qui est des « musiques noires » américaines, toute jeune, vers 10-12 ans, j’ai dû tomber sur une compilation des plus beaux gospels. J’ai été touchée au plus haut point par les voix et la puissance de cette musique. Ensuite, j’ai écouté beaucoup de soul, de hip-hop et de R’n’B.

Votre répertoire repose sur des chansons accrocheuses, élégamment coupées. Est-ce vous qui les écrivez ?
Oui, j’ai composé mes morceaux, mais pas seule. J’ai écrit les textes et la mélodie, quelques accords simples, mais souvent avec une idée précise de ce que je voulais en terme d’arrangement. Puis le gros du travail s’est fait avec Emmanuel Guillard, mon pianiste, qui a coécrit la quasi-totalité des morceaux. Ce sont des chansons avec des influences soul et pop.

Vous serez sur scène entourée d’Emmanuel Guillard (claviers), Pierre Patinec (basse) et Marc Camus (batterie). S’agit-il de vos complices de toujours ?
Je travaille avec Emmanuel depuis neuf ans ! On s’est rencontré dans une chorale de gospel et l’idée de travailler ensemble sur notre propre répertoire est venue assez rapidement. On a également un duo piano-voix ensemble. J’ai rencontré Pierre au conservatoire de Rennes où nous avons tous les deux passés notre DEM musiques actuelles. Je ne connaissais Marcus Camus que de nom. On m’avait dit que du bien de lui sur le côté groove de son jeu, et que c’était lui qu’il fallait appeler ! Je me rappelle l’avoir contacté timidement, en 2009, sur Myspace (site de réseautage social, NDLR) en me disant qu’il n’accepterait pas... Depuis, c’est toujours la même équipe. Dimanche 2 novembre, nous proposerons un mélange de mes compositions et quelques reprises de soul bien choisies !

En 2010, vous figuriez parmi les choristes de Stevie Wonder dont c’était la seule date bretonne à Nantes. Comment s’est présentée cette opportunité incroyable de chanter auprès d’une telle pointure ?
Je travaille pour Gospel Event, une agence artistique internationale avec laquelle je fais souvent des concerts ou des cérémonies religieuses. Quand Stevie Wonder est venu en France, l’agence a été contactée pour créer une équipe de quinze choristes gospel sur son concert au Zénith de Nantes. J’étais parmi les chanteurs recrutés. Un rêve qui s’est réalisé, Stevie Wonder étant l’un de mes artistes préférés.

Pratique
Dimanche 2 novembre, à 15 h, à l’Athéna. Tarif : 7 €.


Voir en ligne : © Le Télégramme - Plus d’information sur

Jazz en Bretagne

Revue de presse

Antiloops. Le plein de groove !

Antiloops : un groupe qui jazze et qui groove autour de sa patronne, Ludivine Issambourg. La formation sera, le 3 juin, au Novomax à l’invitation du CJB de Fernand Tanguy et de Polarité[S]. Propos recueillis par Gilles Carrière Antiloops sera la (...)


Jazz. Une Cornouaille qui swingue !

La saison jazz tire déjà à sa fin en Cornouaille ! Sans conteste, le cru 2015-2016 est sorti des meilleurs fûts, tirant un nectar à la fois savoureux et roboratif. Au menu : une kyrielle de shows passionnés servis sur de la vaisselle en argent, les (...)


Philippe Briand. La mémoire jazzy de Cornouaille

« Dans l’ombre du Mont Frugy - jazz à bâtons rompus » : le jazzman quimpérois Philippe Briand y raconte son parcours de musicien. Et celle du swing en Cornouaille depuis les années 60. Un splendide pavé numérique de quelque 300 pages publié chez (...)


100 ans de jazz

Dirigée par le Quimpérois Fernand Tanguy, l’association Collectif Jazz Bretagne (CJB) compte préparer un événement pour le centenaire du jazz dans la région. Quelques idées commencent à germer. La période estivale constitue traditionnellement un temps (...)


Jazz en Cornouaille.

La Cornouaille s’affirme au fil des années comme une terre de jazz. En dépit de la crise, l’offre perdure à Quimper prioritairement mais aussi à Fouesnant, Pont-l’Abbé et Concarneau. Le jazz est souvent qualifié de niche. Il n’est pas rare, néanmoins, (...)


0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

RSS 2.0   Collectif Jazz Bretagne - 8 bis, rue de Ty Coat, 29510 Landrevarzec
| Se connecter | site réalisé avec SPIP